Cimetieres de TAZA

 

 

informations sur le transfert du cimetière communal

        

 

          A ce jour nous avons recueilli la somme de 1230 euros, issue de 67 souscripteurs. Paul Louis a donc pu se rendre à Fes et à Taza pour faire le point avec le Consul de France et la Commune de Taza. Il est revenu avec un volume de renseignements impressionnant qui devraient nous permettre d'avancer. Je reste à votre disposition pour vous communiquer toute information que vous souhaiteriez connaitre.

          Le voyage de Paul a coûté 365 euros. Nous avons gardé en dépôt le reste de la somme pour d'éventuels autres frais. Il me parait assez probable que d'autre déplacements soient nécessaires, dans l'avenir.

         Pour donner une suite au premier déplacement de Paul nous avons fait, récemment un déplacement à TAZA pour assister à une réunion dont les protagonistes étaient:

             Le Gouverneur de la Province

             Le Président de la communautée urbaine (Maire) et son adjoint.

             Le Consul général de France à Fes.

         Nous avons rédigé un projet commun qui vous sera communiqué dès approbations écrites par tous les participants.

 

 

 

 La réunion avec le Gouverneur de la province, le Président de la communauté urbaine et son 1er adjoint, le Consul de France à Fes, Jp Receveur, Paul Louis a eu lieu le 29 Novembre 2017 au siege de la province de Taza.

 Le sujet central était bien sur le devenir du cimetière de Taza. Je vous fait grace du détail des discutions qui se sont engagées mais l'atmosphère était détendue et toutes le personnes présentent disposées à trouver une solution finale.

Il a dons été décidé de faire une étude globale du problème et la répartition des taches a été définie pour chacun des participants: recensement des défunts, autorisations d'hexhumations et de transferts des corps, autorisation des habous pour les marocains enterrés et du consistoire israëlite (si présence d'israélites parmi les défunts), étude technique et financière d'un plan d'aménagement,

 Lorsque tous ces points seront accomplis le calendrier de travaux pourra être établi. 

 Vous pourrez constater que l'affaire n'est pas simple et que nous devons être attentifs au déroulement de cette opération.

  Néanmoins il faut constater que la voie est ouverte et qu'il ne faut pas lacher prise.

 Le financement sera pris en compte par la Mairie de Taza ainsi que la consultation des entreprises.

 Nous espérons que tout cela aboutira et que nos efforts n'auront pas été vains.

 Je crois qu'il faudra remercier Paul Louis pour l'ardeur qu'il à déployée pour la rélisation de ce projet, ainsi que pour son efficacité.

 

      Il me semble important de définir vos devoirs pour que tout se passe bien:

  Je compte sur vous pour me fournir tous les renseignements que nous souhaitons avoir, soient:

                 -liste des défunts de votre famille,

                 -autorisation de transfert des corps

                 - Remplir le rôle d'informateur detous ce problèmes , dans votre environnement spatial et affectif.

 

           Je compte sur vous. MERCI d'avance

 

        JP Receveur

 

 

 

 

 

INFORMATION

Si vous voulez rapatrier le corps d'un défunt enterré à Taza, vous pouvez vous adresser à:

            Compagnie Marocaine de Pompes Funèbres

             56 avenue Mers Sultan

             20130 Casablanca

Il vous en coûtera environ 3.000 euros.

S'adresser à Mme Amina .       

Webmail:  " cmpf@menara.ma"

Ces renseignements nous ont été communiqués par la Famille Cerdan.

                   Amicale des tazis

   16 avenue du Languedoc

 34920 Le Cres

 Tel:04 67 87 50 06 & 06 26 01 26 08

 

à

 

 

                                                              Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères

                                                                       et du développement international.

 

 

 

 

 

               

                    Monsieur le Ministre,

 

A partir  de 1956, après les accords d'Indépendance avec le Maroc, les familles françaises résidant dans la ville de Taza ont essaimé dans diverses régions de France et du monde.

Très vite, le besoin de retrouvailles s’est manifesté et il s'est constitué un regroupement dans un but de  conservation de la mémoire de nos origines. Cette association de type Loi 1901 dénommée Amicale des Tazis a encore aujourd'hui environ 300 à 400 adhérents actifs.

De sa position stratégique, la ville de Taza a été une place forte de garnison avec un régiment phare : le 4ème régiment de tirailleurs marocains (4ème RTM). Cette unité a participé au débarquement en Sicile avec le corps expéditionnaire français et fait campagne jusqu’au Danube. De nombreux habitants européens de Taza ont été blessés ou tués, certains même sont enterrés dans le cimetière.

La construction de ce cimetière européen à Taza a été édifié à partir de 1920 et de nombreux habitants (985) y sont inhumés . C'est un tènement d'une importance de 13130 m2. Il fut implanté à environ 3 km à l'extérieur du village. Cet isolement a disparu à partir de 1956 qui a été le point de départ d'une expansion démographique importante (10.000 habitants en 1956 à 200.000 ce jour) Actuellement le cimetière se retrouve au milieu d'habitations, face au Palais de la Foire et la commune de Taza a légitimement envisagé la récupération de cette surface pour en faire un centre culturel français. Pressé par la vétusté grandissante du cimetière et son manque d'entretien, par la volonté municipale dans son programme de rénovation du centre ville et par les familles de la composante de l'Amicale des tazis, ce projet a été confronté à un obstacle majeur: la manque de moyens financiers. De ce fait , la municipalité a du envisager l'abandon de cette solution et rechercher une prospective alternative.

C’est de cette opposition et en concertation avec la municipalité de Taza qu’est née l’idée d’un regroupement des sépultures sous la forme d’un ossuaire dans une partie du cimetière de Taza et la construction d’un monument commémoratif sur lequel figurerait les noms de tous les défunts.

Le Président de la Commune urbaine de Taza est compétent dans la gestion du cimetière mais toute modification ou amélioration du lieu est impérativement soumise à la décision Ministérielle du Cabinet Royal via son Ministre des Affaires Etrangères.

Les familles de l'Amicale des Tazis en France ont un attachement viscéral à ce lieu de mémoire et de souvenir d'un temps révolu certes, mais combien lié intimement aux origines de nos familles et dont personne ne saurait admettre un éventuel oubli.

Le temps a malheureusement été le facteur de l’usure des lieux et l’urgence aujourd’hui d’y remédier est impérative dans le respect des actes administratifs.

En conclusion, nous sollicitons Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International votre haute intervention solennelle auprès de Monsieur le Ministre des affaires étrangères du Maroc afin d’obtenir les autorisations légales pour cette opération et pour engager le regroupement des sépultures sur les lieux mêmes dans la légitimité et la dignité dues à ces générations.

 

 

                                                                                                                Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de notre profond respect. 

 

                                                                       Le Cres le 20/03/2015

 

                                                         Le Président de l'Amicale des tazis,

                                                                          

 

                                                                          

 

                                                                      Jean Pierre  Receveur

 

 

Copies , pour information, adressées à:

- Monsieur Abdelghani SABBAR

Gouverneur de la Province de Taza (Maroc)

-  Monsieur Hamid KOUSKOUS

Président de la commune urbaine de Taza (Maroc)

  •